QUELQUES DÉFINITIONS SIMPLES SUR LA VENTILATION DANS LE LOGEMENT


QUELQUES DÉFINITIONS SIMPLES SUR LA VENTILATION DANS LE LOGEMENT

Perdu avec les différents termes utilisés pour la ventilation dans l’habitat? Le point avec quelques définitions simples des VMC simple et double flux, des VMC autoréglable, hygroréglable A ou B…

LA VMC est l’équipement qui assure (ou non!) la bonne qualité de l’air intérieur, et impacte directement la santé des occupants et la pérennité du bâtiment. Mieux vaut s’informer un minimum sur le sujet et/ou bien se faire accompagner!

VMC : Dispositif intégré au bâtiment fonctionnant avec une centrale de ventilation forçant l’extraction d de l’air pour le renouveler et assurer ainsi la qualité de l’air intérieur.

VMC simple flux : L’air frais extérieur est d’abord introduit dans les pièces principales (séjour, salon, chambres…) par des bouches d’entrée d’air. L’air vicié est ensuite évacué des pièces de service (cuisine, salle de bain, WC…).

VMC double-flux : Ce système permet de limiter les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation : il récupère la chaleur de l’air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air neuf filtré venant de l’extérieur. Un ventilateur pulse cet air neuf préchauffé dans les pièces principales par le biais de bouches d’insufflation.

VMC autoréglable : Les débits d’air sont constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité).

VMC hygroréglable : Les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins).

  • VMC hygro A : Entrées d’air autoréglables, bouches d’extraction hygroréglables (sensibles à l’humidité)
  • VMC hygro B : Entrées d’air et bouches d’extraction hygroréglables (sensibles à l’humidité)